Capteur d’ouverture de fenêtres avec un DS2406

Datasheet DS2406

Datasheet DS2406

Dans mon projet domotique, je souhaite surveiller l’ouverture des fenêtres, et peut-être même les portes intérieures.
Et pour ça, je pars à la découverte du DS2406+, il s’agit d’un boîtier en TO-92 permentant soit de :

  • Lire l’état d’une sortie
  • Commander une sortie

Je ferai également le test avec un DS2401 quand j’en aurai.
Son utilisation est différente, on ne lit pas une sortie du composant mais on teste la présence de celui-ci sur le bus.
Je garde mon dernier DS2406 pour commander une sortie.

Donc je souhaite câbler mon DS2406 pour lire l’état de ma patte 3, nommée PIO.
Là encore, comme j’aime bien pomper, je re-utilise le schéma de queret, mais sans la LED.

Schéma du DS2406 en capteur

Schéma du DS2406 en capteur

R1 = 100 kΩ
5Volts provenant de mon injecteur.

Voilà pour la théorie, en pratique, je m’accorde un premier essai à l’air.
L’interrupteur est un ILS Interrupteur à Lame Souple (0.40 € pièce), je pensais naïvement pouvoir les encastrer dans les moulures de mes futures fenêtres, chose qu’on m’a déconseillé car, étant en verre, ils sont trop fragiles. Je m’en servirai pour mes tests.

Soudure en l'air d'un DS2406

Soudure en l'air d'un DS2406

Voila pour un premier test en l’air.
Une fois branché à mon serveur Debian Wheezy Domy OWFS powered, owhttp me donne ceci :

Vue d'OWHTTP pour le DS2406

Vue d'OWHTTP pour le DS2406

Le champs m’indiquant l’état de l’ILS est sensed.A.
La valeur est en cache pour 10 secondes.

Pour ne pas patienter 10 secondes entre chaque état, il est possible d’utiliser les valeurs « uncached », cf le lien en haut de la page d’owhttp.

Je préfère malgré tout utiliser owfs par simplicité.

# cd /mnt/1wire/uncached/12.D0457D000000/
# cat sensed.A
1

Direction le frigo pour piquer une bière un aimant.

DS2406+ avec un aimant et un ILS

DS2406+ avec un aimant et un ILS

# cat sensed.A
0

C’est finalement très simple ! Et je me rend compte que mon désir de pouvoir intervenir sur l’élément en cas de panne sera possible.

Je m’oriente vers un switch magnétique prévu pour être encastré dans une fenêtre, ceci :

Un switch à encastrer dans une porte

Un switch à encastrer dans une porte

D’après un constructeur de fenêtres, l’incrustation de ce type d’interrupteur ne pose pas de problème de pont thermique, il est même possible de fournir les composants de façon à ce qu’ils adaptent les trous et le passage des câbles.
D’autre part, comme soulevé sur le forum bricozone.be (mon pseudo : Aior) : « Pour les contacts encastrables, il faut savoir que les installateurs sont assez peu motivés pour ce genre d’installation car le prix de revient (surtout main d’oeuvre) est très élévé alors que sur 1 détecteur, la marge est cash. ».
Humm ! A voir avec le menuisier le jour venu.
L’avantage de ce type de switch magnétique et, au vu de la simplicité de câblage du DS2406, en cas de soucis, il me suffirait de déboiter le switch, de tirer délicatement sur celui-ci pour faire venir le DS2406 et sa résistance.
Donc la maintenance est possible !

Bon, revenons à notre DS2406, j’essaye de faire quelque chose de propre en « intégrant » les résistances dans la longueur du câble et enrober l’ensemble de gaine thermo :

Mise en place de la gaine thermo difficile avec les jonctions

Mise en place de la gaine thermo difficile avec les jonctions

Je fais sortir mon ILS  au-dessus du DS2406, ce qui donne un résultat *bien mais pas top*. 8 ans sans souder, 8 ans !

DS2406 planqué avec ILS

DS2406 planqué avec ILS

Le DS2406 a résisté au briquet.

Place aux tests soft.
Toujours depuis owfs uncached.

# watch -n1 'cat sensed.A'

Et là, essai avec l’aimant pour constater qu’il y’a parfois des loupés.
Bon, pour une fenêtre, ça marche bien, détecter une fenêtre ouverte dans le but de couper le chauffage, on est pas à 10 secondes près.
Mais j’aurais bien voulu porter ce fonctionnement à la boîte aux lettres… Vu comme c’est simple, autant ne pas se priver !

Sauf qu’avec ces ratés de détection, ça ne sera pas possible.
Le temps d’ouverture de la trappe de la boîte aux lettres pour le passage d’une lettre, c’est quoi ? 1 seconde, même pas ?
Bah si je présente mon aimant devant ILS juste 1 seconde, sensed.A passe seulement quelques fois à 0.
Ce n’est pas fiable pour détecter le passage du facteur, dommage !
D’autant plus qu’interroger le composant toutes les secondes dans le uncache, n’est pas une solution viable.

Fenêtre fermée sensed.A est à 0.
Fenêtre ouverte sensed.A est à 1.
Ça ne serait pas plus logique l’inverse ?

La solution pour obtenir l’inverse serait de câbler le DS2406 comme ceci :

DS2406 ILS sur PIO. Non testé.

DS2406 ILS sur PIO. Non testé.

R1 toujours à 100kΩ.

Mais je n’ai pas testé ce montage, donc sans garantie.

Conclusion

Détecter des ouvertures de portes/fenêtre est un jeu d’enfant avec le DS2406, son câblage est facile, il est solide, réactif.
Points négatifs : sa rareté, à part en échantillons, je ne sais pas où en acheter.
Je pense qu’il y’a moyen de faire plus simple avec le DS2401 qui fonctionne en mode parasite, et qui coûte moins d’1€ pièce, mais je reste perplexe sur le mode de fonctionnement de celui-ci.

Ce billet est posté dans 1-wire, Debian. Mettre en favoris le permalien.

9 réponses à Capteur d’ouverture de fenêtres avec un DS2406

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.