Découvertes des sondes DS18B20 et DS18B20PAR

L’astuce de demande d’échantillons chez MAXIM ne date pas d’hier, ça marche bien, très bien même. Il faut tout de même veiller à respecter un certain délai entre les demandes, paraît-il entre 2 et 3 mois.
Un DS18B20 coûte 3€ pièce, mais si on cherche bien, on en trouve à moins d’un euro pièce.

Mes derniers expériences en soudure date d’il y’a 10 ans, c’est comme le vélo, ça ne s’oublie pas, sauf que je fais de gros pâtés dégueulasses.

J’utilise mon injecteur 5Volts pour interconnecter mon bus ; j’ai toujours mes 3 câbles :
Brun : 5 Volts
Blanc bleu : GND
Bleu : DATA

Le but étant de souder une sonde de température ou bout d’un RJ45 rigide et de lui enfiler une gaine thermorétractable.
J’ai deux DS18B20+ et deux DS18B20+PAR.
En effet, il existe deux modèles de DS18B20, le « normal » et son jumeau qui fonctionne d’office en mode parasite.
Le mode parasite consiste à alimenter le composant par le brin DATA du bus 1-wire.
Il est donc possible d’utiliser un DS18B20 « normal » pour l’utiliser en mode parasite, ce qui revient à utiliser directement un DS18B20+.

DS18B20+PAR la sonde de température en mode parasite par Dallas

Schéma DS18B20+PAR

Schéma DS18B20+PAR

Une installation très simple !
Contrairement au DS18B20 câblé en mode parasite (cf ci-dessous), sur le DS18B20+PAR il n’est pas nécessaire de relier la patte 3 à la patte 2.

C’est fou de se dire qu’un petit truc comme ça, peut nous apporter les informations de température, avec un identifiant unique, un protocole embarqué…

Le mode parasite contraint à avoir un nombre restreint de composants sur le bus.

La patte 3 du DS18B20+PAR ne sert à rien

La patte 3 du DS18B20+PAR ne sert à rien

Je sais que je ne les mettrais pas dans mon projet de maison, mais comme j’en ai, autant s’en servir pour effectuer des tests.

Un petit test avant d’enfiler la gaine thermo.

Test d'un DS18B20 avant mise en place de la gaine themo

Test d'un DS18B20 avant mise en place de la gaine thermo

Je laisse toujours les câbles non-connectés pour maintenir la solidité, puis j’y met le feu !!§§

Les DS18B20 résistent bien à la chaleur

Les DS18B20 résistent bien à la chaleur

Pas de craintes, les DS18B20 semblent bien résister au fer à souder et à la flamme.

DS18B20+PAR identifié avec gaine thermo

DS18B20+PAR identifié avec gaine thermo

Vue d'ensemble d'un DS18B20 sur RJ15 rigide

Vue d'ensemble d'un DS18B20 sur RJ15 rigide

DS18B20 avec alimentation 5 Volts

Schéma de câblage du DS18B20 en mode parasite

Schéma de câblage du DS18B20 en mode parasite

Schéma de câblage du DS18B20 en mode normal

Schéma de câblage du DS18B20 en mode normal

Deux branchements possibles, en mode parasite, ce qui revient à utiliser un DS18B20+PAR.

Plus logiquement, l’utilisation du composant en l’alimentant de 5 Volts dans sa patte 3.

Même procédé pour les soudures.

DS18B20 avec connexion 5V DATA et masse

DS18B20 avec connexion 5V DATA et masse

Que celui qui n’a jamais soudé et oublié d’enfiler la gaine thermo me jette la première pierre…
Et encore, je pourrais dire que c’est fait exprès mais il ne faut pas se leurrer, c’est déjà arrivé à tout le monde ! Sauf qu’après une certaine heure, je ne dessoude pas ! Na !

Voila pour la découverte des DS18B20, rien de bien compliqué mais souhaitant parler sur ce blog de la découverte domotique, jusqu’à  l’installation finale, il fallait faire une présentation de ces composants.

Ce billet est posté dans 1-wire. Mettre en favoris le permalien.

3 réponses à Découvertes des sondes DS18B20 et DS18B20PAR

  1. NBO says:

    Fabuleux ce petit composant !
    Je cherchais justement à mettre des capteurs de température partout dans ma maison !

    Pour l’intégration, évidemment, le mode parasite simplifie : plus que 2 fils à faire courir ! Mais tu penses que je peux en mettre jusqu’à combien sur un bus en mode parasite ?

    A vue de nez, j’en prévois déjà 30 voire 50, avec évidemment de bonnes longueurs de câble entre chaque.
    Pour être tranquille, je pense que je vais quand même tout câbler en 3 fils. Du coup, si j’utilise du câble réseau, torsadé par paires, quels seraient les 2 fils à torsader ensemble ? On ne le voit pas très bien sur ta dernière photo.

    Mon bus ne va pas être linéaire, mais se ramifier dans tous les sens, avec des longueurs de 2 à 10m pour chaque branche. Comment éviter les phénomènes de parasitages, d’écho, etc. Mettre une résistance de plus forte valeur (~10kohms) à chaque bout ?

    Enfin, tu dis au début qu’en cherchant un peu, on les trouve à moins de 1€ pièce. Vu la quantité, je suis intéressé par l’info. Pour l’instant le plus bas que j’aie trouvé c’est là : http://www.adafruit.com/products/374#Description
    Question subsidiaire : Est-ce que les composants sont livrés avec une petite étiquette portant leur ID ? Ou le seul moyen de les repérer, c’est de les brancher 1 par 1 et de les identifier dans le code ?

    Merci pour toutes ces infos précieuses.

    • Lionel says:

      Salut,

      Merci pour le feedback !

      30 à 50 sondes ?! C’est beaucoup ça !
      Il faut vraiment essayer avant, essayer sur de longues chutes de câble, des tourets complet ou des restes de tourets.
      j’ai zero recul par rapport à ça, je vais également bientôt essayer sur des grande longeur de câble avec plusieurs sondes, pour l’instant je n’ai vraiment pas de recul là-dessus, mais je crois qu’il faut vraiment faire gaffe à cette contrainte.
      Je pense également que câbler en parasite atteint vite ses limites, au vue du nombre de sonde, je ne câblerais pas en mode parasite.

      Alors pour les torsades, moi j’ai câblé BLEU avec BLEU-BLANC.
      C’est d’ailleur toujours comme ça sur le câble réseau.
      BRUN avec BRUN-BLANC, ORANGE avec ORANGE-BLANC, etc…

      Dans l’idéal et surtout pour installation définitive, il faudrait torsader le +5V avec une masse.
      La même masse que le DATA fait l’affaire (BLEU BLANC) ; c’est à dire qu’il faudrait souder le BLEU BLANC avec le BRUN-BLANC.

      J’ai trouvé un topic où il se pose le même genre de question :
      http://www.mikroe.com/forum/viewtopic.php?p=62435
      Ah… ils conseillent de faire un bus le plus linéaire possible.

      Pour la résistance, je ne sais pas, je viens de découvrir dans ce même post qu’on pouvait mettre une résistance de pull-up.
      http://sheepdogguides.com/arduino/ar3ne1tt.htm
      Et dans ce dernier post, il y’en a un qui est content de son installation en full parasit, comme quoi …
      A noter que dans ce même post, ils parlent de connecter la masse du PIN1 à la PIN3 (Vcc) du DS18B20+PAR, ce que je ne comprends pas du tout…

      Au final, je pense qu’il faut vraiment essayer dans l’ordre, en partant de quelque chose de simple : plusieurs sondes en mode parasite sur un bus linéaire, puis sur un bus ramifié, puis avec une alimentation, puis avec la résistance de pull-up.
      Ils doit certainement y avoir d’autres avis sur le net avec plus de recul que nous en avons.

      Pour se fournir : ebay.com
      http://www.ebay.com/itm/K1BO-10X-DS18B20-18B20-Thermometer-Temperature-Sensor-/261281202453?pt=LH_DefaultDomain_0&hash=item3cd592c115
      10.38 $ frais de ports inclus, soit 7,67 € les 10.

      Tu vas sur ebay.com, tu cherches DS18B20, tu tries par « Price + shipping : lower first » et « Buy it Now »
      Puis tu peux rajouter une quantité genre « 10x » dans ta recherche, plus t’en commande, moins c’est cher.

      Et non, pas d’étiquette 🙂 Faut tester l’un après l’autre.

      Bon courage!

  2. rania says:

    je suis débutante dans le domaine de l’informatique je dois mesurer la température par un capteur de température DHT11 digital et de les lire depuis un raspberry pi 3 mais j’ai aucune idée comment relier ce capteur ( VCC, GND , DATA) dans les GPIO du raspberry pi 3 !! j’ai besoin d’aide je suis nulle en éléctronique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *