Se passer de linknx et webknx2, une fausse bonne idée ?

Aujourd’hui, grande réflexion autour de linknx et knxweb2.
Je me suis attardé sur ces deux outils, en plus de leur découverte via une Live CD.

Les VM, rien de plus pratique pour essayer sans casser

Les VM, rien de plus pratique pour essayer sans casser

Le but étant, entre autres, de découvrir l’interface de knxweb2 (knxweb v1 sur le LiveCD), et comprendre la communication entre le click et l’ampoule.

KnxWeb2

C’est à peu près démystifié : knxweb2 tourne en AJAX/jQuery qui communique en XML à travers un savant mélange avec linknx.
C’est puissant ! Instantané.

Test de KNXWEB2

Test de KNXWEB2

Seul bémol, au jour d’aujourd’hui, je ne me vois pas capable de « maîtriser » linknx et knxweb2, car là dedans, je n’ai pas mes lots :
– Asterisk
– Notifry
– DMX
– 1-wire
– Alarme
– Teleinfo
– ZoneMinder (vidéo surveillance).

C’est très certainement insérable dans knxweb2, mais le temps que je prenne pour intégrer l’ensemble de mon cahier des charges, j’ai mieux fait de partir de zéro.
Je souhaite connaître au maximum le cheminement de mon usine à gaz pour l’adapter et la faire évoluer au grès des besoins.

Mon problème, c’est que jamais je n’arriverai à égaler la réactivité de knxweb2, mais je vais essayer de m’en approcher.

Linknx

J’ai continué l’approche sur linknx avec une page de test php, et les actions en rapports.
Ça permet de bien saisir la communication :
Clic → PHP → linknx → eibnetmux → knx → ampoule.
Mais au final, d’après ce script de test en php, ça revient à la même chose que :
Clic → PHP → Class PHP Eibnetmux → eibnetmux → knx → ampoule.

Pour linknx, la base utilise un fichier le config xml du paquet.
Pour PHP @ eibnetmux, la base utilise une base de données MySQL et des scripts.

C’est kif kif.
Entre la Class PHP KNX et l’utilisation de linknx par PHP, le fonctionnement est semblable : il y’a ouverture d’un socket pour lire et écrire les informations à la couche inférieure.

Donc pour la partie PHP → KNX, avec ou sans linknx, je ne m’évite pas du travail, ne me complique pas plus la tâche.

Pour conclure

Beaucoup de doutes et de questions.
Au jour d’aujourd’hui, je pense remplacer linknx par des scripts PHP et une base MySQL.
Ainsi que knxweb2 par une interface web perso, en sachant que je n’arriverai pas à égaler sa réactivité, mais je gagnerai en maîtrise, souplesse vis à vis de mon cahier des charges.

Ce billet est posté dans Debian, KNX, php, Sysadmin. Mettre en favoris le permalien.

5 réponses à Se passer de linknx et webknx2, une fausse bonne idée ?

  1. Pingback: Une interface web pour contrôler le bus KNX sur Raspberry Pi | Domolio, la domotique et pas que…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.